Lumière (Fr)

2007

revue de lux, n°1, 2007, Valence

Veuillez éteindre la lumière.

uma coisa ben simples 3 - copie

« La lumière est énergie plus qu’un outil de représentation d’objets non filmiques, la lumière en tant qu’énergie est  libéré afin de créer ses propres objets, formes et textures. »  Paul Sharits déclaration pour le 4ème Festival international du film de Knokke-Le-Zoute 1967

« L’essence originelle de la couleur  est un son rêvé, c’est de la lumière transformée en son. » Johannes Iten : Kunst der Farbe, 1961

Space , time, matter –one with light ? Based in the light which life gives you ? » Laszlo Moholy-Nagy : Ligh-Vision, 1924

« Lumière au lieu de couleur» Laszlo Moholy-Nagy Ligh-Vision 1924

« Les images produites sans caméras sont des diagrammes directes de la lumière. » Laszlo Moholy-Nagy : Peinture, photographie, film 1927

« Line Describing a Cone est ce que j’appelle un film solide-lumière. Il utilise le faisceau lumineux tel qu’il est projeté pour lui-même, plus que comme support d’information. » Anthony McCall 1973

Line describing

« Il pourrait être judicieux de comparer le film abstrait avec la musique, la composition entière  surgit visiblement du champ de la lumière. » Theo Van Doesburg : Sur le Film abstrait, 1921

« I dream of light machine s with which one can hurl handmade or automatic –mechanical light visions in the air, into large spaces and on to screens of unusual character, onto mist, gas and clouds, … I want a bare room with twelve projectors so that the white void can be activated by the criss-crossing of beams of colored lights. » Lazlo Moholy-Nagy

« Pendant des années j’ai tenté de trouver une méthode pour contrôler une source lumineuse afin de produire des images en rythmes. Je voulais manipuler la lumière afin de composer dans la continuité temporelle comme le musicien  manipule le son afin de produire de la musique. » Mary Ellen Bute, 1954

« Les nouvelles inventions utilisant la lumière sont en train de révolutionner les arts visuels. Aujourd’hui plusieurs des plus puissantes stimulations de l’expérience visuelle sont issues avec ces nouveaux outils qui se servent de la lumière comme moyen de productions de formes colorées. La caméra, le film – télévision- les signes électriques, les illuminations artificielles de toutes sortes influences partout, tout le monde.

Dans mes films abstraits, les formes colorées sont produites en interceptant des rayons lumineux, parfois issus de lumière naturelle d’autres fois de lumières artificielles, au lieu de l’animation. Ces formes abstraites sont créées de toutes pièces et sont contrôlées selon une variété de dispositif.  Ces formes mouvantes et colorées une fois produites sont ensuite enregistrées à la caméra. » Jim Davis, 1957

« Il semble bien que soit film tout ce qu’on peut mettre dans un projecteur et qui en module le faisceau de lumière. » Hollis Frampton :Une conférence, 1968

“Imagine an eye unruled by man-made laws of perspective, an eye unprejudiced by compositional logic an eye which does not respond to the name of everything but which must know each object encountered in life through an adventure of perception. How many colors are there in a field of grass to the baby crawling unaware of « Green? » How many rainbows can light create to the untutored eye?” Stan Brakhage : Metaphors on Vision, (premier paragraphe)1963

Nothing

Quand est-il du film au moment où il n’est plus nécessaire de faire l’obscurité pour assister à un film ?

Qu’advient le temps de la projection, lorsque les images en mouvement ne sont plus qu’installations ?

Rectangle donné, cadre raisonné.

Volume imposé, temps composé.

L’intermittence épuisée.

Veuillez rallumer la lumière.

yann beauvais

 

Photos : Uma cosa bem simple de Edson Barrus

Projection de Line Describing a Cone d’Anthony McCall

N :O :T :H :I :N :G. de Paul Sharits